Skip directly to content

Hégémonie, populisme, émancipation. Perspectives sur la philosophie d'Ernesto Laclau (1935-2014)

Addthis

Date: 
Mardi, 26 Mai 2015 - 9:00am to Mercredi, 27 Mai 2015 - 6:00pm

Ernesto Laclau, disparu au mois d’avril 2014, est reconnu aujourd’hui comme l’un des noms les plus importants de la philosophie politique de la fin du XXe et début du XXIe siècle. Ce colloque, conçu à la fois comme un hommage au penseur et à son oeuvre et comme la poursuite de débats qui étaient déjà en cours au moment de sa disparition, réunira à Paris quelques-uns des ses principaux interlocuteurs en France (Balibar, Negri, Rancière, Vergès), aux États-Unis (Butler, Fraser) et en Argentine (H. Gonzalez) et compte aussi sur le soutien de son épouse, la politologue et philosophe, ancienne directrice de programme au CIPh, Chantal Mouffe. Ernesto Laclau a écrit des ouvrages vite devenus des références sur le plan international des débats concernant l’hégémonie, le populisme et l’émancipation, trois concepts-clés de sa réflexion. Pourtant, il n’a reçu qu’un accueil très faible de la part de la philosophie institutionnelle française et est resté méconnu du grand public. Ses thèses, originales et souvent provocatrices, justifient l’intérêt suscité par son oeuvre et rendent compréhensible le fait que quelques-uns des noms évoqués soient devenus des interlocuteurs réguliers de Laclau (on citera aussi Critchley et Žižek). Il convient d’y ajouter aussi l’implication citoyenne de Laclau dans les débats en cours, notamment en Argentine, son pays natal qu’il a quitté au début des années 1970 pour poursuivre ses études avec E. Hobsbawm, à Oxford. L’activité qu’il a développée sur place, et de façon plus large dans toute l’Amérique du Sud, l’ont rendu un intellectuel familier du public de langue espagnole, reconnu pour ses contributions théoriques, notamment au cours des dix dernières années. L’influence de sa philosophie fut grande sur les études postcoloniales, decoloniales et subalternistes de différentes origines, ainsi que comme inspiration dans les nouveaux mouvements populistes de gauche d’Europe du sud en ce moment même. Aussi la présence de penseurs argentins lors de ce colloque procurera-t-elle l’occasion de revenir sur les contributions que les épistémologies du sud sont susceptibles de fournir aux débats politiques qui se déroulent en France et en Europe, portant entre autres sur un populisme de gauche que Laclau appelait de ses voeux.

Comité d’organisation : 

  • Nancy Fraser
  • Ghislaine Glasson Deschaumes
  • Rada Iveković,
  • Roberto Nigro
  • Diogo Sardinha
  • Françoise Vergès
  • Patrice Vermeren

ProgrammeMardi 26 mai 2015 - Fondation Maison des Sciences de l’Homme

  • 9h - Ouverture : Maria del Carmen Squeff (Ambassadeure d’Argentine à Paris) et Michel Wieviorka (Administrateur de la FMSH)
  • Présentation : Rada Iveković (philosophe-indianiste, ancienne directrice de programme au CIPh)
    Diogo Sardinha (CIPh),  Patrice Vermeren (Département de philosophie, Université Paris 8) avec Chantal Mouffe (Westminster University)

Présidence de séance : Françoise Vergès (Collège d’études mondiales, Paris)

  • 9h30-10h15 : Horacio González (Biblioteca Nacional, Buenos Aires) Laclau, el porvenir de la teoria politica
  • 10h15-11h : Judith Butler (Maxine Elliot Professor of Comparative Literature & Critical Theory, University of California, Berkeley) Power and the Popular 

Présidence de séance : Yves Duroux (Université Paris 8, CNRS, Paris)

  • 11h30-12h15 : Étienne Balibar (Prof. émérite de l’Université de Nanterre, Columbia University New York) Entre l’universel et le commun, l’idée d’équivalence selon Ernesto Laclau
  • 12h15-13h : Leonor Arfuch (Universidad de Buenos Aires) Laclau en Argentine

Présidence de séance : Jean-François Kervégan (Université Paris 1 & IUF)

  • 14h-14h45 : Nancy Fraser (New School for Social Research, New York & Collège d’études mondiales, Paris) Crisis without Counterhegemony: On the Political Contradictions of financialized Capitalism
  • 14h45-15h30 : Jacques Rancière (Prof. émérite de l’Université Paris 8) en dialogue avec Maria Kakogianni (Université Paris 8) Peuple, populaire, populisme : l’usage des mots

Présidence de séance : Susana Villavicencio (Universidad de Buenos Aires) et Louise Ferté (Université de Picardie)

  • 15h45-18h : Table ronde 1 - Populisme(s) avec la participation de : 
    Fabienne Brugère (Université Paris 8) Le féminisme est-il un populisme ? 
    Jean-Claude Monod (CNRS) La partie et le tout : métaphore et métonymie dans la construction rhétorique du Peuple
    Roberto Nigro (CIPh, ZhdK-École supérieure d’Art de Zurich) Populisme et coup d’Etat 
    Guillaume Sibertin-Blanc (CIPh, Université Toulouse 2) De la Massenpsychologie à la Raison populiste : Laclau lecteur de Freud

Mercredi 27 mai 2015 - Maison de l’Amérique LatinePrésidence de séance : Ghislaine Glasson Deschaumes (Université Paris Nanterre, ISP, revue Transeuropéennes)

  • 9h30-10h15 : Rada Iveković La réthorique d’Ernesto Laclau
  • 10h15-11h00 : Toni Negri (philosophe) Hégémonie ? Gramsci, Togliatti, Laclau

Présidence de séance : Christian Laval (CIPh, Université Paris Ouest Nanterre)

  • 11h30-12h15 :  Diogo Sardinha (CIPh) Sur l’émancipation
  • 12h15-13h00 : Emilio de Ípola (Universidad de Buenos Aires) Aspects de la théorie du populisme d’Ernesto Laclau

Présidence de séance : Carlos Contreras (Université du Chili) et Patrice Vermeren (Département de philosophie, Université Paris 8) 

  • 14h-16h - Table ronde 2 - La réception d’Ernesto Laclau en Amérique latine et dans le monde avec la participation de : 
    Senda Sferco (CONICET – IIGG, Universidad Nacional del Litoral) Les métaphores ont-elles une limite ? L’ensemble baroque des articulations discursives de notre actualité 
    Guillaume Le Blanc (Université Bordeaux 3) Qui dit la politique ? Le subalterne comme nom 
    Martin Cortés (Universidad de Buenos Aires) Laclau et le marxisme en Amérique latine 
    Esteban Vergalito (Universidad Nacional de San Juan / CONICET, Argentine) Le lieu du “populisme” dans la théorie de l’hégémonie d’Ernesto Laclau : une approche herméneutique

Présidence de séance : Bertrand Ogilvie (Université Paris 8) et Nelson Vallejo-Gomez (FMSH)

  • 16h15-18h - Table ronde 3 - Ernesto Laclau en Europe avec la participation de : 
    Nelly Quemener (Université Sorbonne Nouvelle, CIM-MCPN) Les apports de Laclau pour l’analyse de l’articulation des rapports sociaux 
    Orazio Irrera (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) De Gramsci au populisme : Ernesto Laclau et l’Italie, Eric Maigret (Institut de la Communication et des Médias, Université Paris 3) Existe-t-il une pure logique des différences ?
    Maxime Cervulle (Université Paris 8, CEMTI) Penser les médias avec Ernesto Laclau
Chaire: 
Rethinking social justice

Post new comment