Skip directly to content

Conférence : Ni dieu ni maître : les réseaux

Addthis

Date: 
Mardi, 28 Juin 2011 - 8:00pm

Manuel Castells

Cette conférence s'est tenue à la Maison de l'Amérique Latine à Paris et a été retransmise en direct sur http://www.livestream.com/fmsh. Elle était  la première manifestation publique de la Chaire "Communication et Internet" de Manuel Castells au sein du nouveau Collège d'études mondiales que développe la Fondation Maison des sciences de l'homme, Collège dont Michel Wieviorka a dévoilé, à cette occasion, les contours.

La conférence a été introduite par Alain Touraine, sociologue et directeur d’études à l’EHESS.

La conférence est consultable sur le site des Archives audiovisuelles de la recherche (AAR).

Manuel Castells est actuellement professeur à l'Annenberg School of Communication (University of Southern California) et dirige l'Internet Interdisciplinary Institute de Barcelone, université virtuelle mondiale. Après des études en France, Manuel Castells devient directeur d'études associé en sociologie à l'EHESS, puis est nommé professeur de sociologie et de planification urbaine et régionale à l'Université de Berkeley en Californie. Il a été professeur invité dans dix-sept universités internationales et a reçu des doctorats d'honneur de quinze universités en Europe, Amérique latine, Amérique du Nord et Asie. Ses œuvres ont été primées à de nombreuses reprises et traduites en plus d'une vingtaine de langues. Avec sa trilogie consacrée à L'ère de l'information (Fayard, 1996-1998), Manuel Castells devient le spécialiste internationalement reconnu de la société de l'information et des réseaux. Sa démarche est transdisciplinaire et allie analyse de l'espace et des mouvements et étude du rôle des technologies de l'information dans la production des sociétés contemporaines.

Récemment, Manuel Castells a publié Communication Power (Oxford University Press, 2009), dont la traduction française est annoncée aux Éditions de la FMSH. Il se base sur son analyse des réseaux et des technologies de communication pour développer une nouvelle théorie du pouvoir à l'ère de l'information. Un nouveau système de communication a émergé : une auto-communication de masse à travers les sites de réseaux sociaux, les blogs... Ce nouvel environnement communicationnel modifie profondément les relations de pouvoir. À travers plusieurs analyses de cas, dont les récents événements du "printemps arabe" et le mouvement des "Indignados", M. Castells montre dans sa conférence les conséquences de cette évolution sur les processus politiques et les mouvements sociaux.

Source : Fondation Maison des sciences de l'homme

Télécharger le Working Paper issu de cette conférence

Chaire: 
La société en réseaux

Post new comment