Skip directly to content

Parution : Communication et pouvoir, de Manuel Castells

Addthis

Par Manuel Castells, titulaire de la chaire "La société en réseaux"

Traduit par Margaret Rigaud Drayton.

Paris, Editions de la Maison des sciences de l'homme, 30 mai 2013, 768 p.

ISBN-13 978-2-7351-1514-3

Après avoir vécu toute sa jeunesse sous le régime franquiste et y avoir résisté en diffusant tant bien que mal des tracts ronéotypés, Manuel Castells peut déclarer avec raison que « le pouvoir repose sur le contrôle de la communication, et le contrepouvoir sur sa capacité à déjouer ce contrôle ».
Devenu depuis lors un spécialiste mondial des sociétés en réseaux et de la communication, il nous offre ici un ouvrage de synthèse qui prolonge et actualise sa fameuse trilogie, L'ère de l’information (Fayard, 2000-2004).
À partir d’une série d’analyses empiriques – la campagne électorale de Barak Obama, les stratégies de certaines entreprises de communication internationales –, il élabore des réflexions théoriques qui intéresseront aussi bien la communauté des chercheurs en sciences sociales que la société civile. « Ce que je veux vous raconter ici, c’est une histoire sur le pouvoir : l’histoire du pouvoir dans le monde où nous vivons. Et ça, c’est ma façon à moi de défier le pouvoir en place : la seule dont je dispose vraiment, c’est de révéler sa présence au cœur même de nos processus cognitifs. »

Pour en savoir plus et/ou commander l'ouvrage

Sommaire

Introduction

1. Le pouvoir dans la société en réseaux

Qu'est-ce que le pouvoir ?
L' État et le pouvoir à l'ère de la mondialisation
Les réseaux
La société mondiale en réseaux
L'État en réseaux
Le pouvoir dans les réseaux
Pouvoir et contre-pouvoir dans la société en réseaux
Conclusion : comprendre les rapports de pouvoir dans la société mondiale en réseaux

2. La communication à l'ère numérique

Une révolution de la communication ?
Convergence technologique du nouveau système multimédia : de la communication de masse à l'auto-communication de masse
Organisation et gestion de la communication : les réseaux d'affaires mondiaux du multimédia
La politique et les politiques de réglementation
Le changement culturel dans un monde global
L'audience créative
La communication à l'ère mondiale du numérique

3. Les réseaux du cerveau et du pouvoir

Les moulins à vent de la cognition
Émotion, cognition et politique
Émotions et cognition dans les campagnes électorales
La politique des convictions
Le cadrage cognitif
Conquête de l’esprit, conquête de l’Irak et conquête de Washington : de la désinformation à la mystification
Pouvoir du cadre

4. Programmation des réseaux de la communication : la politique des médias, la politique du scandale et la crise de la démocratie

Pouvoir de l’image dans la constitution du pouvoir
Les champs (sémantiques) de la mort : la politique des médias à l’œuvre
La politique du scandale
L’État et la politique des médias : propagande et contrôle de la communication
Crise de confiance politique et crise de la légitimité politique
La démocratie en crise ?

5. Reprogrammer les réseaux de communication : les mouvements sociaux, la politique contestataire et le nouvel espace public

Vers une nouvelle culture de la nature : le réchauffement climatique et le mouvement écologiste
Le message, c’est le réseau : les mouvements mondiaux contre la mondialisation sauvage des marchés
Résistance et téléphones portables : communication sans fil et communautés de pratiques contestataires
« Yes, we can ! » : la campagne présidentielle d’Obama lors des primaires de l’élection présidentielle de 2008
Reprogrammation des réseaux, reprogrammation cognitive et transformation du monde
Conclusion : vers une théorie du pouvoir de la communication

Pour en savoir plus et/ou commander l'ouvrage

Chaire: 
La société en réseaux

Post new comment