Skip directly to content

Séminaire Accélérations et régulations : Les défis de la vitesse pour le vivre-ensemble

Addthis

Date: 
Lundi, 8 février 2016 - 6:00pm to 8:00pm
Lundi, 7 Mars 2016 - 6:00pm to 8:00pm
Lundi, 21 Mars 2016 - 6:00pm to 8:00pm
Lundi, 4 Avril 2016 - 6:00pm to 8:00pm
Lundi, 2 Mai 2016 - 6:00pm to 8:00pm
Lundi, 23 Mai 2016 - 6:00pm to 8:00pm
Lundi, 6 Juin 2016 - 6:00pm to 8:00pm
Lundi, 20 Juin 2016 - 6:00pm to 8:00pm
Mardi, 31 Mai 2016 - 8:00pm

Séminaire co-organisé par :

  • Christopher Pollmann Professeur agrégé de droit public, Université de Lorraine – Metz, Visiting Fellow, Harvard Law School (2001-02)
  • Hartmut Rosa, Professeur de sociologie, Université d’Iéna (Allemagne), New School for Social Research, New York

Beaucoup de choses s’accélèrent. Nombre de gens voient leur vie s’enfuir et le temps leur manquer… Si l’augmentation des vitesses est réelle, le gain de temps attendu l’est moins. La multiplica­tion des options et l’injonction moderne comme quoi une vie bonne serait une vie bien remplie créent même saturations individuelle et collective.

     Dès lors, l’individu doit toujours plus mais peut sans cesse moins prévoir et préparer les étapes de sa vie. De même, les besoins de régulation et donc d’anticipation publiques augmentent, alors que l’accélération tech­nique et socio-économique diminue le temps disponible à cet effet. D’où l’ambition de la mécanisation. Ainsi, la politique a déjà été largement trans­férée aux exécutifs, réputés plus rapides. Le droit et la justice, une fois informatisés et “procéduralisés”, seraient commandés par des exigences purement techniques et dépourvus de sens normatif.

     Paradoxalement, l’accélération genère une stagnation croissante. Comme le corps humain, lors de son déplacement motorisé, s’immobilise dans des “projectiles”, le collectif pressé, par sa dynamisation privée de direction, subit un enfermement sur le présent. D’où l’impres­sion d’une fin de la politique en tant que possibilité de façonner l’avenir.

     Inspiré d’une pédagogie interactive, le séminaire s’adresse aux étudiants et chercheurs en sciences humaines, en droit et en philosophie ainsi qu’à toute personne intéressée. La participation est gratuite et sans inscription.

Lieu : Bât. Le France, 190 av. de France, Paris 13e, Métro Quai de la gare.

Contact : pollmann@univ-metz.fr, tél. [#33] (0)3 87 76 05 33. Affiches et programme détaillé sur http://arche.univ-lorraine.fr/course/view.php?id=10548. En partenariat avec l'« Atelier inter­natio­nal et interdisciplinaire pour la réflexion philosophique », Berlin (http://iiaphr.eu)

Programme des séances

1/  8.2.2016 : « Immédiateté, instantanéité, urgence : Le temps sous pression » avec Christophe Bouton, professeur de philosophie à l’Université de Bordeaux Montaigne, auteur de Le temps de l'urgence, Le Bord de l'eau : Lormont (33) 2013.

Salle du Conseil A

2/  7.3.2016 : « Accélération de la vie et accumulation du capital » avec Patrick Vassort, maître de conférences en sociologie à l’Université de Caen, auteur de L'homme superflu. Théorie politique de la crise en cours, Le Passager clandestin 2012.

Salle du Conseil A

3/  21.3.2016 : « L'individu hypermoderne : obligation de perfor­mance, exaltation, dépression » avec Miguel Benasayag, philo­sophe et psychanalyste, auteur de Le mythe de l’individu, La Découverte 2004

Salle 640

4/  4.4.2016 : « La technicisation de la politique et du droit » avec Michèle Descolonges, docteure en sociologie, administratrice de l’Association science technologie société, auteure de Vertiges technologiques, La Dispute 2002

Salle du Conseil A

5/  2.5.2016 : « La bureaucratisation et le management du monde » avec Baptiste Rappin, maître de conférences en sciences de gestion à l’Université de Lorraine, auteur d’Au fondement du management. Théologie de l’organisation, Ovadia : Nice 2014

Salle du Conseil B

6/   23.5.2016 : « Vers une résponsabilité pour les générations futures ? » avec Simon Charbonneau, maître de conférences honoraire en droit de l’environnement à l’Université de Bordeaux I, auteur de Le prix de la démesure. Retrouver une société humaine, Libre et solidaire 2015

Salle du Conseil B

7/   31.5.2016 : Projection du film « Tout s’accélère » de Gilles Vernet, suivie d’un débat avec le réalisateur et Nicole Aubert (ESCP Europe)

20h au Cinéma Le Luminor (20 rue du Temple, Paris 4e)

8/  6.6.2016 : « Le décalage grandissant, à l'échelle individuelle et collec­tive, entre besoins et capacités de régulation » avec Frédérick Lemarchand, maître de conférences en sociologie à l’Université de Caen, auteur de La vie contaminée, éléments pour une socio-anthropologie des sociétés épidémiques, L’Harmattan 2002

Salle du Conseil B

9/  20.6.2016 : « Dialectique temporelle et pétrification de l’histoire » avec François Hartog, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, auteur de Régimes d'historicité. Présentisme et expériences du temps, nouvelle préface, Seuil 2012

Salle du Conseil B

Chaire: 

Post new comment