Skip directly to content

Vivre en existant. Une nouvelle Éthique

Addthis

« Entre ces deux grands termes rivaux, l’être et le vivre, exister est le verbe moderne qui fait lever un nouveau possible. 
Mais comment décrire l’existence sans plus construire – comme la philosophie l’a fait de l’Être – en s’en tenant au ras du vécu ? 


Je cherche ici des concepts qui décolleraient le moins de l’expérience : on reste dans l’adhérence au vital ou l’on en désadhère. Car exister, c’est d’abord résister. Sinon ma vie s’enlise ; ou bien elle peut basculer. Elle s'amorce et se résorbe – plutôt qu’elle ait "début" et "fin". Elle reste prise dans le "dur désir de durer" ou bien je peux en émerger. 
Ou si seul le phénoménal existe, il faudra reconnaître ce qui s’y ouvre de faille (tel le "sexuel") ou qui l'excède : la rencontre de l’Autre. 
Car si vivre, c’est déjà dé-coïncider d’avec soi (sinon c’est la mort), exister est ce verbe nouveau qui, détaché de l’Être, promeut cette désadéquation en ressource. 
"Ex-ister", c’est en effet, littéralement, "se tenir hors" – il faudra dire de quoi. 
Ou comment émerger du monde, mais dans le monde, sans verser dans l’au-delà de la métaphysique ? 
De là se dégage une nouvelle Éthique qui ne prêche pas : vivre en existant. » 


François JullienVivre en existant. Une nouvelle Éthique, Gallimard, 2016, 104p.

Philosophe et sinologue, François Jullien est titulaire de la Chaire sur l’Altérité au Collège d’études mondiales.

 

Une présentation de cet ouvrage ainsi que du livre du même auteur Près d’elle, présence opaque, présence intime (Galilée, 2016) sera faite à la Fondation Maison des sciences de l'homme le jeudi 14 avril, de 18h à 20h. 

Réservation obligatoire auprès de Nathalie Schnur à l’adresse : nschnur@msh-paris.fr

Chaire: 
L'altérité

Post new comment