Skip directly to content

pensée

Addthis

De l'Être au Vivre, lexique euro-chinois de la pensée

Présentation du dernier essai de François Jullien, De l'Être au Vivre, lexique euro-chinois de la pensée, Gallimard, mars 2015.

La présentation sera suivie d'un petit pot.

Dans quels termes penser quand le monde est en voie de penser dans les mêmes ? Face aux principaux concepts de la pensée européenne, je suis allé chercher en Chine des cohérences à mettre en vis-à-vis, dont je fais des concepts, ceux-ci laissant paraître d’autres possibles.

Vidéo : Pensée complexe et pensée globale, par Edgar Morin

Le Collège d'études mondiales a organisé en partenariat avec l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne une série de conférences inédites prononcées par l'intellectuel Edgar MORIN sur : « Penser global ».

Le Cycle de conférences "Penser Global" invite de grandes figures intellectuelles et scientifiques qui s'interrogent sur les aspects majeurs des changements contemporains et offrent de nouveaux outils critiques.

La compartimentation des savoirs empêche de traiter les problèmes à la fois fondamentaux et globaux.

Colloque de Cerisy : Des possibles de la pensée L’itinéraire philosophique de François Jullien

Colloque organisé avec le soutien de la chaire "L'altérité" de François Jullien.

Sous la direction de Françoise Gaillard et Philippe Ratte.
Avec la participation de François Jullien.

François Jullien a choisi de ne pas s’implanter dans la pensée.
Ayant ouvert son chantier dans l’écart des pensées de la Chine et de l’Europe, il n’a cessé d’organiser leur vis-à-vis, plutôt que de les comparer, afin de déployer entre elles un champ commun de réflexion.

Parution : Entrer dans une pensée, ou des possibles de l'esprit

Entrer dans une pensée, ou des possibles de l'esprit - F. Jullien - Gallimard 2012

Par François Jullien, titulaire de la Chaire sur l'altérité

Paris, Gallimard, Bibliothèque des idées, 31 mars 2012

Qu'est-ce qu'entrer dans une pensée ?

Qui ne souhaiterait par exemple entrer, le temps d'une soirée, dans une pensée aussi extérieure à la nôtre que la chinoise ? Mais on ne peut y entrer en tentant de la résumer, ou d'en présenter des notions, ou d'y distinguer des écoles, voire en en traçant l'histoire. Car on reste toujours dépendant, pour le faire, de nos perspectives implicites et de nos concepts. On n'a pas encore quitté sa pensée. Donc on n'a pu entrer dans l'autre.